France : une mairie refuse le prénom « Jihad »

2018-11-07


France : une mairie refuse le prénom « Jihad »

C’est la justice qui tranchera. La mairie de Dijon vient de saisir la justice après qu’une maman a décidé de prénommer son enfant « Jihad ».

Selon le site Bien Public, la maman n’est pas de confession musulmane, mais elle a choisi ce prénom car « elle l’aime beaucoup ». « C’est un choix personnel. Ce prénom n’a rien à voir avec la guerre. Il ne faut pas voir la guerre partout. En France, plein de filles s’appellent Marie, c’est également un prénom connoté religieusement, mais on ne leur dit rien », a-t-elle déploré.

Pour le procureur de la République, « ce prénom est nécessairement associé aux mouvements islamistes intégristes » même si c’est étymologiquement cela signifie « effort » et « lutte ».

Ce n’est pas la première fois que la justice française a à se prononcer sur ce prénom. En 2013, le tribunal de Toulouse avait jugé que ce prénom était contraire à l’intérêt de l’enfant et ses parents ont finalement décidé de prénommer leur fils Jahid.



Partager via Whatsapp