Effondrement à Casablanca : les autorités se dédouanent, un proche des victimes porte plainte

2018-11-07


Effondrement à Casablanca : les autorités se dédouanent, un proche des victimes porte plainte

Suite à l’effondrement de deux maisons dans l’ancienne médina de Casablanca qui a fait deux morts et un blessé, le ministère de l’Urbanisme et de l’Habitant affirme avoir prévenu les familles.

« Les deux immeubles font l’objet depuis 2012 d’une interdiction d’habiter sur la base d’une expertise réalisée par le laboratoire public d’essais et d’études », indique le ministère dans un communiqué, ajoutant que « les habitants ont été alertés dans l’immédiat d’évacuer l’immeuble pour préserver leur sécurité. »

« Deux fils de la même famille avaient bénéficié de deux appartements de la Société nationale d’aménagement communal », fait savoir le ministère.

Pour Bakhyi Rachid, parent des victimes, elles n’ont pu quitter les lieux à cause d’un différend familial en « dépit des mises en garde des autorités locales et de la SONADAC en charge des opérations de relogement des familles ». lire la suite

Partager via Whatsapp