Le Maroc pointe du doigt la responsabilité de l’Algérie dans le conflit au Sahara

2018-10-19


Le Maroc pointe du doigt la responsabilité de l’Algérie dans le conflit au Sahara

Le gouvernement s’est à nouveau exprimé hier sur la question du Sahara par la voix de son porte-parole Mustapha El Khalfi, qui a évoqué les « provocations » de la part du Polisario suite aux « réalisations significatives » que le Maroc a accumulées ces dernières années.

Le ministre a rappelé le « grand changement » dans la position du Soudan du sud qui a exprimé son soutien au Royaume, ainsi que l’intervention devant la 4-ème commission de l’ONU d’élus issus des provinces de sud où ils ont exposé leur vision des événements dans la région.

Il a également cité le cas de l’Union européenne qui a intégré le Sahara marocain dans ses accords avec le royaume.

Le statut de représentant légitime repose sur des données légales en rapport avec la tenue d’élections et d’autres d’ordre historique et démographique liées au recensement des populations et non pas seulement celles se trouvant dans les camps de Tindouf, a-t-il ajouté, faisant observer que le Polisario et l’Algérie refusent jusqu’à présent la tenue d’un recensement transparent des populations des camps de Tindouf.



Partager via Whatsapp