Rabat: bientôt une amende de 650 dirhams dans les zones à horodateurs?

Par SofaPress, 2017-11-14


Rabat: bientôt une amende de 650 dirhams dans les zones à horodateurs?
Une pénalité de 650 dirhams dans les zones à horodateurs a été proposée comme solution possible pour réduire le déficit auquel fait face la société Rabat Parking. En effet, la compagnie est déficitaire de plus de 5 millions de dirhams. La proposition de la pénalité de 650 dirhams dans les zones à horodateurs a été présentée lors d’une récente réunion à la wilaya de Rabat, en présence du wali de la région de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Mhidia. Selon Al Massae dans son édition à paraître le 14 novembre, Rabat Parking s’est retrouvée face à une situation déficitaire en moins de 10 mois d’activité en 2017, une situation jugée alarmante. En cause: l’interdiction légale, au début de l’année en cours, de l’immobilisation des véhicules par sabots dans les zones de stationnement payantes. Cette décision ne visait pas à nuire à la société, mais à définir un cadre légal pour cette pratique qui cause bien des ennuis et le mécontentement des automobilistes, explique le quotidien. La même source relève que ledit déficit pourrait causer le licenciement d’une centaine d’employés de la société. Contacté par le quotidien, Saâd Benmbarek, membre du directoire de Rabat Parking, a déclaré que la réutilisation du sabot est une option à ne pas éloigner. Selon ses propos, cela représenterait un gain pour la société, mais aussi pour les conducteurs, qui n’auront qu’à payer 40 dirhams de pénalité au lieu des 650 dirhams proposés. Il a également expliqué que cette nouvelle pénalité, en plus de la contravention à payer pour le dépassement horaire, ne comprend pas les frais à payer au service de la fourrière.